Wilaya de Mostaganem

Aperçu historique
Bien que son existence date d’avant la période romaine (Murustaga pendant les Phéniciens, puis Cartennae pendant les Romains), Mostaganem ne présente une histoire suffisamment connue qu’à partir du XIe siècle, lorsqu’elle était sous le contrôle des Almoravides. La ville de Mauristaga (Aujourd’hui Mostaghanem) a été reconstruite après l’Islam sous l’ordre du valeureux Saint de la ville Sidi Abdellah el Khattabi el Idrissi, Ouali des Médjahers les premiers habitants de la région. Sidi Abdallah est le patron de la ville de Mostaganem et son Marabout se trouve dans plusieurs villes et villages de Mostaganem, Relizane et Mascara.
Au XVIe siècle, Mostaganem, véritable place forte, a servi de base pour préparer les sièges destinés à chasser d’Oran les Espagnols ou pour interdire à ces derniers de réaliser des expéditions par voie terrestre contre Alger. Avec l’occupation française, la bataille de la Macta, la révolte des Medjahers et l’insurrection de Boumaza, dans le Dahra, ont marqué l’esprit de résistance aux envahisseurs européens. Le déclenchement de la lutte de libération nationale le 1er novembre 1954 a été marqué par plusieurs actions armées. Les premiers coups de la révolution algérienne ont retenti dans la Wilaya de Mestghalim. C’est pendant la période de 1956 à 1958 que le territoire de la Wilaya a été le cadre d’une lutte acharnée contre l’armée coloniale.
En 1962 Mostaganem etait une florissante ville de la méditerranée, malheureusement depuis 1965 et durant une quinzaine d’années, la wilaya a connu une décadence totale. Et ce n’est qu’après 1980 que la région a vu sa renaissance.

Géographie physique
Superficie (km2) : 2269
Nombre de communes : 32
Nombre de dairas : 10
Nom des dairas : Mostaganem, Ain Tédelès, Sidi Ali, Hassi Mamèche, Kheireddine, Bouguirat, Ain Nouissi, Mesra, Achaacha, Sidi Lakhdar.
Principales localités : Abdelmalek Ramdane, Achaacha, Ain Boudinar, Ain Nouissi, Ain Sidi Cherif, Ain Tédelès, Bled Touahria, Bouguirat, El Hassiane, Fornaka, Hadjadj, Hassi Mameche, Khadra, Kheireddine, Mansourah, Mesra, Mazagran, Mostaganem, Nekmaria, Ouled Boughalem, Oued El Kheir, Ouled Maallah, Safsaf, Sayada, Sidi Ali, Sidi Belattar, Sidi Lakhdar, Sirat, Souaflia, Sour, Stidia, Tazgait.
Relief : climat doux et tempéré ; massif du Dahra à l’Est ; Oued Cheliff ; pluviométrie 426 mm/an en moyenne.

Tourisme
Sites et monuments : Les vieux quartiers de Mostaghanem (Tigdit, Matemore, Tobbana, derb), l’ancienne grande mosquée, les anciennes portes de la ville, la porte monumentale, le fort de l’est, les murailles, le bordj el Mehal, le mausolée du bey Bouchlaghem, les Marabouts, la cité antique de Quiza, le palais de Mohamed el Kebir, la ville antique de Sour Kelmitou, les arbres millénaires de Sour, les sources et les jardins de Bellevue et de Ain Tadlès, le site acheuléen préhistorique de Ouled Ryah, le site atérien de Ouillis, les remparts de Tamazaghran, les maisons du caid et du cadi, la maison de Hamid el Abd, la colonne de Mazagran, le phare du cap Ivi, les bains de Ain Nouissi.

Coordonnés géographiques
Latitude : 35° 55′ 59 N
Longitude : 0° 5′ 25 E
Altitude : 97 mètres